NBA : Victor Wembanyama et Bilal Coulibaly retenus au All Star Game des néophytes

Accueil » Le Monde » NBA : Victor Wembanyama et Bilal Coulibaly retenus au All Star Game des néophytes
Partager


Ils se sont affrontés la veille, pour la deuxième fois de la saison. S’ils évoluent désormais dans des franchises NBA concurrentes, Victor Wembanyama et Bilal Coulibaly vont avoir l’occasion de prolonger leur aventure commune, commencée dans les sélections de jeunes. Les deux « rookies » – débutants – français ont été sélectionnés, mardi 30 janvier, pour participer au Rising Stars challenge, le match des étoiles montantes de la ligue nord-américaine de basket, prévu en avant-première du All Star Game, le 16 février, à Indianapolis (Etats-Unis).

Cette rencontre honorifique, qui met en avant, lors du All Star Week-end, les joueurs dans leur première et deuxième année NBA, vient récompenser le début de saison réussi des deux débutants tricolores. Accompagnés d’autres joueurs NBA, parmi lesquels l’intérieur d’Oklahoma City Chet Holmgren, principal adversaire de Wembanyama pour le titre de « rookie de l’année », ou Paolo Banchero des Orlando Magic, qui a reçu cette distinction en 2023, et de quelques joueurs issus de la G-League – la ligue de développement de la NBA –, les Rising stars s’affronteront lors d’un tournoi à quatre équipes (de sept).

Très attendu depuis sa sélection comme numéro un de la dernière draft (bourse aux joueurs n’évoluant pas encore en NBA), Victor Wembanyama réalise une première saison aboutie. Avec une moyenne de 20,6 points, 10,1 rebonds, 3,1 passes décisives et 3,1 contres (la meilleure moyenne en NBA) par match cette saison, le phénomène français des San Antonio Spurs répond aux attentes démesurées provoquées par l’arrivée dans la ligue-phare du basket mondial du géant de 2,24 mètres à la dextérité d’un arrière – les joueurs plus petits et vivaces.

Plusieurs jeunes français attendus très haut à la draft

De son côté, son ancien partenaire aux Mets de Boulogne-Levallois la saison passée, Bilal Coulibaly, qui évolue aux Washington Wizards, compile 8,2 points, 4 rebonds, 1,8 passe et 0,9 interception par rencontre, et s’est imposé comme l’un des meilleurs défenseurs de son équipe. Moins attendu que « Wemby », celui que ses partenaires de la capitale fédérale ont surnommé « B. C. » (« BiCi », à l’américaine) a conquis son monde en NBA.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Bilal Coulibaly, l’autre « rookie » français qui séduit la NBA

Deux Français sélectionnés en même temps au All Star Game des néophytes : la chose est inédite. Mais cette première pourrait, dans les années à venir, devenir habituelle, alors que plusieurs jeunes tricolores sont à nouveau attendus parmi les premiers choix de la prochaine draft – notamment l’intérieur Alex Sarr, qui évolue à Perth (Australie), ou l’ailier de Bourg-en-Bresse Zaccharie Risacher. Avec 14 représentants, la France représente le deuxième contingent étranger le plus important en NBA, derrière le Canada (26), et l’attrait des franchises NBA pour les joueurs formés dans l’Hexagone ne se dément pas.

« C’est formidable d’avoir enfin plus de reconnaissance maintenant. Tout le monde veut “goûter” au produit français, s’est amusé Victor Wembanyama, cité par ESPN, lundi, après avoir affronté Bilal Coulibaly. Je suis content que cela arrive, nous avons tellement de talents. » S’il a déjà confirmé sa participation au Skills Challenge, concours voyant s’affronter les joueurs sur leur maniement de ballon, le jeune intérieur français n’a pas encore tout à fait bouclé son programme lors du All Star Week-end. Jeudi (dans la nuit de jeudi à vendredi en France), le joueur des Spurs pourrait être faire partie des remplaçants sélectionnés pour le « vrai » All Star Game.

Si ses performances et son aura grandissante – symbolisée par le fait que son maillot soit déjà le quatrième plus vendu de la NBA, derrière les stars Stephen Curry, Jayson Tatum et LeBron James – font de lui un candidat crédible au match aux étoiles, Victor Wembanyama pourrait pâtir du piètre bilan de son équipe (10 victoires pour 37 défaites) aux yeux des coachs NBA, qui sélectionnent les remplaçants. Il fait aussi face à la concurrence de son compatriote et futur partenaire sous le maillot bleu, Rudy Gobert, dont les Minnesota Timberwolves réalisent une excellente saison.

Réutiliser ce contenu



#NBA #Victor #Wembanyama #Bilal #Coulibaly #retenus #Star #Game #des #néophytes

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut