Manchester City-Chelsea : Bernardo Silva le sauveur, Nicolas Jackson a vendangé… Les tops et les flops

Accueil » Le Figaro » Manchester City-Chelsea : Bernardo Silva le sauveur, Nicolas Jackson a vendangé… Les tops et les flops
Partager


Bernardo Silva (à gauche) a offert la victoire à Manchester City, Nicolas Jackson (à droite) a manqué plusieurs occasions franches.
Action Plus / Panoramic / Shaun Brooks / Action Plus / Panoramic / Shaun Brooks

Les Citizens se sont qualifiés pour la finale de la FA Cup, ce samedi après-midi à Wembley, en battant les Blues sur la plus petite des marges (1-0).

TOPS

Bernardo Silva, le sauveur

Aligné sur le côté droit de l’attaque de Manchester City, Bernardo Silva n’a pas eu son rayonnement habituel. Peu touché, le Portugais n’a fait (quasiment) aucune différence sur des dribbles ou des passes, comme il sait si bien le faire. Et pourtant…Peu avant la fin du temps réglementaire, c’est lui qui a débloqué la situation en reprenant du pied gauche un centre de Kevin De Bruyne dévié par Dorde Petrovic. Un but qui permet aux Citizens de se qualifier pour la finale de la FA Cup (1-0)…et donc de défendre leur titre !

Jérémy Doku le dynamiteur

Il y a eu un avant et un après Jérémy Doku. Avec Jack Grealish, titulaire ce samedi après-midi, Manchester City a eu du mal à créer des différences. Avec le Belge, qui a remplacé le Britannique peu après l’heure de jeu (66e), les Citizens ont été plus mordants, plus incisifs et se sont (logiquement) procuré plus de situations franches. Et c’est sans surprise que la solution est venue de lui. À la 84e minute de jeu, l’ex-Rennais a astucieusement trouvé Kevin De Bruyne dans la surface de réparation…qui a pu, ensuite, offrir une passe décisive à Bernardo Silva. Une entrée décisive !

Flops

Nicolas Jackson trop imprécis

Titularisé à la pointe de l’attaque de Chelsea, Nicolas Jackson s’est procuré plusieurs occasions franches durant le match. Mais il a parfois tergiversé, comme à la demi-heure de jeu, où il n’a pas osé prendre sa chance alors qu’il était seul face à Stefan Ortega. Il a aussi manqué de réalisme à plusieurs reprises, comme à la 49e minute de jeu, où il n’a pas réussi à faire trembler les filets malgré une double occasion incroyable. C’est dommage pour les Blues parce qu’ils ont eu les situations pour prendre l’avantage.

Cole Palmer (trop) discret

Positionné derrière Nicolas Jackson, Cole Palmer n’a pas réalisé un mauvais match en soi. Mais au vu de son statut – co-meilleur buteur de Premier League avec Erling Haaland – et de son importance dans le jeu de Chelsea, on l’attendait un peu plus. Ou du moins, on espérait le voir beaucoup plus tranchant. En effet, à part un bel enchaînement crochet-frappe peu avant la pause (37e) et une magnifique ouverture pour Moses Caicedo en deuxième mi-temps, le Britannique n’a pas beaucoup fait de différences. Et pour se qualifier en finale, les Blues avaient absolument besoin qu’il en fasse davantage.

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>



#Manchester #CityChelsea #Bernardo #Silva #sauveur #Nicolas #Jackson #vendangé.. #Les #tops #les #flops

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut