Wimbledon : «Boooonne nuiiiiit», Djokovic craque et règle ses comptes avec le public de Wimbledon

Accueil » Le Figaro » Wimbledon : «Boooonne nuiiiiit», Djokovic craque et règle ses comptes avec le public de Wimbledon
Partager

LE SCAN SPORT – Novak Djokovic s’en est pris au public de Wimbledon après sa victoire contre Holger Rune, lundi. Le N.2 s’est plaint d’avoir été chahuté pendant son match et a dénoncé un manque de respect.

En forme sur le gazon londonien depuis le début du tournoi de Wimbledon, Novak Djokovic l’est aussi au micro. Le numéro 2 mondial s’est qualifié sans encombre pour les quarts de finale en écartant Holger Rune en trois sets (6-3, 6-4, 6-2). Mais ce qu’on retiendra de ce match, c’est l’interview lunaire, donné par le Serbe à la fin de la rencontre.

«Pour tous les gens qui ont choisi de manquer de respect aux joueurs, et en l’occurrence à moi, BOOOONNE NUIIIIIT. BOOOONNE NUIIIIIT», a-t-il lancé au micro sur le court en imitant les huées entendues durant le match. Et de poursuivre: «Si, si, ils m’ont manqué de respect, et je ne l’accepte pas.»

«Je sais qu’ils encourageaient Rune (en criant Ruuuuuune, NDLR), mais ce n’est pas une excuse pour aussi me huer. Et je ne l’accepte pas. Non, non, non. Je suis sur le circuit depuis plus de vingt ans, je connais les ficelles, je sais comment ça marche. (…) J’ai joué dans des environnements encore plus hostiles alors croyez-moi, vous ne m’atteindrez pas», a-t-il conclu avant de quitter le Centre Court. Plusieurs heures après le match, visiblement encore énervé, il a réitéré son chambrage sur X (ex-Twitter) commentant une photo par «Glisser en quarts. Gooooooood night».

En quête d’un huitième titre à Wimbledon, à 37 ans, pour égaler le record de Roger Federer et porter à 25 son propre record de titres du Grand Chelem, Djokovic affrontera, mercredi, l’Australien Alex De Minaur pour une place dans le dernier carré.

#Wimbledon #Boooonne #nuiiiiit #Djokovic #craque #règle #ses #comptes #avec #public #Wimbledon

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut