Une Apple Watch avec une moustache, des Buds au format AirPods : Samsung n’a jamais autant copié Apple

Accueil » 01 Net » Une Apple Watch avec une moustache, des Buds au format AirPods : Samsung n’a jamais autant copié Apple
Partager

Design largement inspiré par Apple, fonctionnalités réservées aux propriétaires de smartphones Samsung, la marque coréenne a-t-elle adopté la stratégie tant décriée de son principal concurrent ?

Samsung est-il en voie d’« Appleisation » ? Si tous les regards étaient concentrés sur les deux smartphones pliants de la marque, un format qu’Apple ne propose toujours pas, rappelons-le, un autre mouvement de fond peut être distingué dans la longue liste des annonces de la marque coréenne. Dans sa recherche de cohérence et d’interopérabilité entre ses différents produits Samsung ne finit-il pas par ressembler à son principal concurrent ?

En effet, les derniers choix du fabricant coréen en matière de design ou sur certaines limitations logicielles rappellent les plus belles heures de l’écosystème Apple. Mais s’agit-il d’un simple écart par rapport à la tradition ou d’une tendance de fond qui ferait de Samsung un constructeur à part dans l’écosystème Android ?

© Ceci n’est pas une Apple Watch – Dimitri Charitsis – 01net.com

Par le passé, Samsung a parfois été accusé de plagier Apple. Force est de constater que ces dernières années, l’accusation ne tenait plus. Non seulement le Coréen a innové sur les formats, ses pliants en sont la preuve la plus éclatante, mais il s’est également éloigné des choix de design de Cupertino avec ses Watch ou encore ses écouteurs, les Buds. C’est donc d’autant plus étonnant de constater que les nouvelles versions de ces deux produits ont abandonné leur idée fondatrice pour adopter un style déjà éculé. Explications.

Un virage assumé sur le design

Avec l’arrivée de ses Buds 3 et Buds 3 Pro, Samsung met fin à un design dont il était un fier représentant, celui d’écouteurs intra-auriculaires au format « haricot ». En lieu et place, les nouveaux intras se dotent d’une branche on ne peut plus classique. Samsung a beau la biseauter pour que ses tranches ressemblent à celles du Fold 6 et à lui adjoindre deux petits panneaux LED, rien n’y fait. Dès les premières fuites des Buds, les internautes et autres suiveurs de la marque n’ont pu s’empêcher de constater un virage stylistique en direction d’Apple et de ses AirPods Pro.

Samsung Galaxy Buds 31
© Hanna Lalivic – 01net.com

Le cas de la Galaxy Watch Ultra, la montre de sport haut de gamme de Samsung est encore plus emblématique. Il y a ce qui saute aux yeux : un nom et un bracelet orange quasi identiques à l’Apple Watch Ultra. Mais il y a aussi une transition de design qui mérite d’être commentée. Jusqu’ici, Samsung a toujours opté pour des montres rondes, et la Galaxy Watch 7 est là pour le rappeler. Or pour son Ultra et alors que rien ne semble le justifier (ni Garmin ni Suunto ne sont passés au format carré sur ce type de tocantes), Samsung choisit délibérément un design rectangulaire très proche de sa principale concurrente. Plus exactement un cadran rond dans un boîtier carré. Là encore, la proximité de la Watch de Samsung avec celle d’Apple a été largement commentée.

Capture D’écran 2024 07 09 à 15.06.15
© Hanna Lavilic

D’ailleurs s’il fallait apporter un peu de nuance à ce constat, nous vous invitons à lire notre première prise en main de la Watch Ultra. Si les photos des différents leak nous avaient amené à partager le même constat sur l’inspiration appuyée d’Apple, la réalité est un peu moins caricaturale. La Galaxy Watch de Samsung ressemble évidemment à sa concurrente chez Apple, tout comme les Buds s’inspirent des AirPods Pro, mais une fois en main et observé de près, chaque produit dispose d’assez d’éléments distinctifs susceptibles de lui donner une personnalité propre.

La mise en place d’un écosystème fermé ?

Ce procès en « Appleisation » s’étend-il au-delà de quelques décisions esthétiques ? Certains choix logiciels opérés au cours des lancements des Galaxy S24, des Flip 6 et Fold 6 ou de la Watch Ultra vont aussi dans ce sens. À mesure qu’il consolide son écosystème, prolongé depuis quelques heures par un nouveau type de produit, la bague connectée, Samsung érige également quelques barrières. Elles ont pour conséquence de limiter les performances des nouveaux gadgets à ceux qui font le choix de rester dans l’écosystème Samsung. Bien entendu, il est tout à fait logique qu’un fabricant quel qu’il soit fasse la promotion de ses produits et incite à les utiliser en priorité par rapport à ceux de ses concurrents, mais cela ne passe pas nécessairement par la limitation de leurs performances ou de leur compatibilité.

Galaxy Ring (4)
© Hanna Lalivic

Ainsi, la Galaxy Ring, n’est pas utilisable avec iOS et les iPhone, une quasi première pour Samsung si l’on considère que la très grande majorité de ses accessoires fonctionnaient jusqu’ici avec les smartphones et tablettes d’Apple.

Mais la limitation ne concerne pas uniquement la marque à la pomme croquée. Elle s’étend aussi à d’autres smartphones Android. C’est le cas notamment pour quelques fonctionnalités estampillées IA. Lancée en janvier dernier en même temps que les S24, Galaxy AI, l’IA selon Samsung s’intègre à tous les nouveaux produits de la marque, mais elle limite également leur performance à ceux qui ne feraient pas de Samsung leur choix par défaut. Exemple : la fonction de traduction automatique des Galaxy Buds 3 et Buds 3 Pro, est limitée aux propriétaires de smartphones Samsung récents, compatibles avec Galaxy AI.

Galaxy Unpacked été 2024 (3)
© Hanna Lalivic

Faudra-t-il payer pour profiter de l’écosystème Samsung ?

Il y a également un flou concernant les données de santé qui pourront être exploitées sur la Galaxy Watch 7 et la Galaxy Watch Ultra pour ceux qui ne feraient pas le choix de l’application Samsung Health.

Ces choix sont tout sauf anodins à l’heure où la gratuité des services liés à l’IA chez Samsung n’est pas garantie. En effet, que ce soit lors de l’annonce de Galaxy IA, en janvier, ou pendant le lancement de ses smartphones pliants aujourd’hui, Samsung a confirmé la disponibilité des fonctions IA sans contrepartie financière jusqu’en janvier 2025. Faudra-t-il payer au-delà de cette date pour en disposer ?

🔴 Pour ne manquer aucune actualité de 01net, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.

#Une #Apple #Watch #avec #une #moustache #des #Buds #format #AirPods #Samsung #jamais #autant #copié #Apple

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut