Paris FC – Valenciennes (2-1) : les Parisiens assurent avant leur semaine « décisive »

Accueil » Le Parisien » Paris FC – Valenciennes (2-1) : les Parisiens assurent avant leur semaine « décisive »
Partager

Trois points de plus, pas de blessé même si Nouha Dicko a été touché à un orteil et un effectif qui a pu tourner… À défaut de réaliser une prestation inoubliable, le Paris FC a assuré l’essentiel face à Valenciennes, la lanterne rouge, déjà condamnée au National (2-1). Au fil de la soirée, la belle opération qui se profilait au classement s’est évaporée puisque Angers (2e) et Saint-Étienne (3e) qui étaient menés à la mi-temps, ont fini par l’emporter. Le Paris FC reste 4e avant d’aborder un triptyque de vérité face à des équipes du Top 5 qui déterminera certainement sa place finale à l’issue de la dernière journée le 17 mai. Les Parisiens se déplaceront mardi à Rodez (5e à 2 points du PFC) avant de recevoir Angers (2e) le 27 avril puis de se rendre chez le leader Auxerre le 4 mai.

Surpris rapidement (9e), le Paris FC, sans trop forcer était passé devant en cinq minutes (20e et 25e) grâce à deux recrues du mercato de janvier, Nouha Dicko (3e but de la saison) et le très offensif latéral finlandais Tuomas Ollila (2e but). Sur le deuxième but, Ilan Kebbal a signé sa 11e passe décisive de la saison (leader de ce classement). Si la belle série parisienne s’est donc poursuivie avec ce 11e match sans défaite (5 victoires, 6 nuls), la 2e mi-temps a été très poussive en termes de jeu malgré une grosse possession de balle (70 %). Parfois pris en flagrant délit de facilité, les Parisiens se sont même fait quelques frayeurs en fin de match. Ce manque de maîtrise des money-time, ce n’est pas nouveau…

En prévision de la prochaine semaine à deux matchs, Stéphane Gilli a pu redonner du temps de jeu à certains comme Lukembila, Marchetti (1ère à Charléty), Kolodziejczak, Lopez tout en ménageant d’autres joueurs comme Dicko, sorti à la pause, ou Dabila qui était certainement le meilleur parisien ce samedi soir. Mardi à Rodez, Samir Chergui et Cyril Mandouki seront en effet suspendus et il n’y a pas de retours prévus dans un futur proche, notamment en ce qui concerne Gory et surtout Hamel. Mais comme certainement les supporters du PFC habitués à bien mieux ces dernières semaines, le coach parisien est resté sur sa faim.

 

« Le point positif, c’est qu’on prend les trois points, reconnaît-il. Toute la semaine, j’avais mis les joueurs en garde. J’avais comparé ce match à un match de Coupe qu’il ne fallait pas prendre à la légère. On a réalisé une première mi-temps correcte. Ensuite, on a manqué d’intelligence dans le jeu, de maturité et on s’est fait peur à la fin. Ce n’est pas le premier match où cela se passe comme ça… On n’est pas passé loin de se faire égaliser. Quand on ne respecte pas le jeu, on risque toujours de se faire punir. »

 

Stéphane Gilli attend forcément une tout autre prestation de ses joueurs mardi à Rodez qui a battu le leader Auxerre ce samedi (2-0). « C’est une semaine décisive même si je n’aime pas trop ce terme, poursuit le coach du PFC. Quand on voit le match de Rodez contre Auxerre, on sait qu’il faudra être à un haut niveau mardi. Mais je sais que mes joueurs vont répondre présents. On va déjà penser à bien se reposer avant d’aller à Rodez pour au moins garder cette 4e place. »

Feuille de match

PARIS FC – VALENCIENNES : 2-1 (2-1).

Spectateurs : 5 655.

Arbitre : M.Leleu.

Buts. Paris FC : Dicko (20e), Ollila (25e) ; Valenciennes : Jung (9e).

Avertissements. Paris FC : Camara (46e), Valenciennes : Kayi Sanda (86e).

Paris FC : Nkambadio – Dabila (Marchetti, 63e), Chergui, Mbow (Kolodziejczak, 78e), Ollila (Gaudin, 85e) – Mandouki (cap.), Doucet – Kebbal, Camara, Dicko (Lukembila, 46e) – Jabbari (Lopez, 78e). .Entr.. : Gilli.

#Paris #Valenciennes #les #Parisiens #assurent #avant #leur #semaine #décisive

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut