Licence cloud : La Cispe lâche sa plainte contre Microsoft – Le Monde Informatique

Accueil » Le Monde Informatique » Licence cloud : La Cispe lâche sa plainte contre Microsoft – Le Monde Informatique
Partager

Association regroupant plusieurs fournisseurs de cloud, la Cispe a ngoci un accord avec Microsoft pour abandonner sa plainte auprs de la Commission europenne sur sa pratique en matire de licences cloud. Une dcision qui ne fait pas que des heureux.

Microsoft peut souffler un peu dans sa bataille qui l’oppose à la Commission européenne sur les licences cloud. La firme de Redmond vient en effet de conclure un accord de plusieurs millions d’euros, selon Reuters, avec un des principaux plaignant la Cispe. Cette dernière, regroupant plusieurs fournisseurs de cloud (dont Amazon, Outscale, Ecritel,…) avait déposé plainte en novembre 2022 estimant que les agissements de Microsoft « portent irrémédiablement atteinte à l’écosystème européen du cloud et privent les clients européens de toute liberté de choix dans leurs déploiements de cloud computing ». L’action faisait suite à l’assouplissement de la politique de licence cloud de Microsoft à l’été 2022.

L’accord n’est pas une surprise, car au début juin des rumeurs prêtaient déjà au CISPE de négocier avec Microsoft. L’association était montée alors au créneau pour nier ces allégations. Néanmoins des pourparlers ont bien eu lieu avec des propositions sur la table. Le principal différend porte sur la manière dont Microsoft relie de plus en plus étroitement ses produits, tels que Microsoft 365 et Windows, à son cloud Azure et à d’autres services. Dans un communiqué, Brad Smith, président de Microsoft indique «  après avoir travaillé avec la Cispe et ses membres européens pendant plus d’un an, je suis heureux que nous ayons non seulement résolu leurs préoccupations passées, mais aussi travaillé ensemble pour définir une voie à suivre qui apporte encore plus de concurrence au marché du cloud en Europe et au-delà ».

Des gages et des millions de dollars pour éteindre la plainte

Dans l’accord signé, les deux parties s’engagent « à publier une version améliorée d’Azure Stack HCI pour les fournisseurs de cloud européens (Azure HCI Stack for Hosters) afin d’offrir des fonctionnalités dont les clients de Microsoft utilisant Azure Stack HCI bénéficient aujourd’hui ». Les fonctionnalités incluront une infrastructure de bureau virtuel multisession basée sur Windows 11, des mises à jour de sécurité étendues et gratuites, et des licences de SQL Server payées à l’utilisation. La CISPE va également mettre en place un Observatoire européen de l’informatique en nuage pour suivre le « développement et l’évaluation continue » d’Azure Stack HCI. Par ailleurs, la firme dédommagera les membres du Cispe pour les pertes de revenus liées à leurs coûts de licence au cours des deux dernières années. A noter que l’accord ne concerne pas Amazon Web Services, Google Cloud Platform et AliCloud.

GCP n’a pas d’ailleurs pas tardé à réagir par la voix de Amit Zavery, vice-président en charge de la plateforme du fournisseur. « La stratégie de Microsoft, qui consiste à payer les plaignants plutôt qu’à traiter le fond de leur plainte, nuit aux entreprises et ne devrait tromper personne », explique-t-il. Et d’annoncer étudier « des options pour continuer à lutter contre les pratiques anticoncurrentielles de Microsoft en matière de licences afin de promouvoir le choix, l’innovation et la croissance de l’économie numérique en Europe ».

#Licence #cloud #Cispe #lâche #plainte #contre #Microsoft #Monde #Informatique

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut