La FTF a pris des décisions pour la saison 2024-2025: Mieux que de rester les bras croisés! | La Presse de Tunisie

Accueil » La Presse » La FTF a pris des décisions pour la saison 2024-2025: Mieux que de rester les bras croisés! | La Presse de Tunisie
Partager
Le bureau fédéral sortant a profité de l’aval de la Fifa pour décider
(Ph.: FTF) » data-medium-file= »https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2024/06/sp172.jpg?fit=300%2C173&ssl=1″ data-large-file= »https://i0.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2024/06/sp172.jpg?fit=850%2C491&ssl=1″/>

Les décisions du Bureau fédéral ne vont pas plaire à tout le monde sûrement. Mais de telles mesures sont devenues indispensables et urgentes pour un cap vers un avenir que l’on espère meilleur.


La réunion du Bureau fédéral du vendredi 14 juin a débouché sur une série de décisions importantes. Trois questions clés s’imposent à propos de ces décisions : sont-elles conformes aux attributions données par les statuts de la FTF au Bureau fédéral ? Sont-elles urgentes à un point tel qu’on ne peut pas attendre la venue d’un nouveau Bureau fédéral élu pour qu’elles soient prises à tête reposée et pas à chaud avant la fin de toutes les compétitions (championnats et Coupe de Tunisie) ? Sont-elles dans l’intérêt du football tunisien ? Les réponses sont claires et ne méritent pas toute cette effervescence médiatique qui a suivi le communiqué du Bureau fédéral.

A la première question, on peut faire une simple référence au paragraphe 5 de l’article 38 des statuts (compétences du Bureau fédéral) qui donne au Bureau fédéral même intérimaire l’autorité de «l’élaboration du calendrier général des compétitions, du règlement régissant les conditions de participation et d’organisation des compétitions».

Compétence confortée par les paragraphes 1 et 2 du chapitre 3 des Règlements sportifs (Pyramide des championnats en Tunisie) qui stipulent que «le Bureau fédéral est seul habilité à préciser le format et le calendrier des compétitions, le nombre de poules, de clubs, et ce, pour toutes les divisions professionnelles et amateurs». Et qu’il est «seul habilité pour déterminer la composition des poules et des clubs pour chaque poule». La nouvelle pyramide des championnats décidée pour mettre fin à l’expérience d’un championnat à deux phases avec play-off et play-out et retourner à un championnat unique a exigé ces mesures d’exception pour ce retour à la normale. Sans oublier l’annulation de la descente automatique des 7e et 8e classés du groupe du play-out (ASS et ASM) et le recours à un match-barrage avec les deux classées deuxièmes des deux groupes de la Ligue 2 avec un match barrage pour ce passage de 14 à 16 clubs.

La prochaine saison, c’est très bientôt

A la deuxième question, la réponse ne peut être que oui, il y a urgence et même extrême urgence. La nouvelle saison 2024/2025, pleine d’engagements à tous les niveaux, commence le 1er juillet avec l’ouverture de la période de transfert estivale, l’expiration des contrats de certains joueurs, le premier délai pour la déposition des listes (du 1er au 20 juillet) pour les équipes qui seront engagées en compétitions africaines. Tous ces préparatifs exigent que les règles régissant les compétitions doivent être établies et connues avant le 30 juin. Pour le choix du nouveau staff de l’équipe nationale, tout le monde s’accorde que c’est devenu plus qu’une nécessité, une priorité même. Plusieurs paramètres, dont le volet financier, ont dicté le choix d’un entraîneur tunisien expérimenté, aguerri avec un long vécu et qui est disponible tout de suite. Ça ne pouvait être, dans les circonstances actuelles, que Faouzi Benzarti avec sa mentalité de gagneur et pas adepte des systèmes de jeu assez trouillards et qui n’a pas peur de jouer le pressing haut. Le choix de Imed Ben Younès comme premier adjoint, en attendant que la liste du staff soit complétée, entre aussi dans cette nouvelle stratégie de métamorphose de jeu du team national, surtout que partout où ce technicien est passé, à l’ESS, à l’USM et à l’OB, il a laissé de bonnes impressions, une grande empreinte et d’excellents résultats en fonction des moyens mis à sa disposition.

En réponse à la troisième question, de telles mesures, même si elles ne font pas l’unanimité et commencent déjà à être critiquées dans leur légitimité et dans leur contenu, un peu à tort et à travers, peuvent constituer un premier pas vers une normalisation durable de nos championnats avec des calendriers stables et respectés et des objectifs clairs pour un football plus compétitif et plus attrayant au niveau local.

#FTF #pris #des #décisions #pour #saison #20242025Mieux #rester #les #bras #croisés #Presse #Tunisie

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut