En direct, élections législatives 2024 : visé par une nouvelle enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, Eric Ciotti dénonce « une manipulation politique évidente »

Accueil » Le Monde » En direct, élections législatives 2024 : visé par une nouvelle enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, Eric Ciotti dénonce « une manipulation politique évidente »
Partager

L’ancien sondeur Jérôme Sainte-Marie candidat RN dans les Hautes-Alpes

L’ancien sondeur Jérôme Sainte-Marie, 58 ans, qui s’occupait déjà de la formation des cadres du Rassemblement national (RN), est candidat RN aux élections législatives dans les Hautes-Alpes, a-t-il confirmé, lundi, à l’Agence France-Presse.

« J’avais décidé depuis longtemps de m’impliquer dans la vie politique de mon département. C’est la circonscription où j’habite à Saint-André-de-Rosans, je ne suis pas un parachuté. J’y habite trois ou quatre jours par semaine et le reste à Paris, comme le font les députés », souligne-t-il.

Ancien sondeur passé dans les instituts CSA et BVA, Jérôme Sainte-Marie affrontera notamment dans cette 1re circonscription des Hautes-Alpes la députée macroniste sortante Pascale Boyer et la socialiste et candidate du Nouveau Front populaire Marie-José Allemand.

Théoricien d’une société divisée entre « bloc élitaire » et « bloc populaire », avec un « intérêt très prononcé pour le mouvement des “gilets jaunes” », il se définit comme « souverainiste », opposé au traité de Maastricht en 1992 et tenant du non au référendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen.

Il défend aussi la prudence du président du RN, Jordan Bardella, sur l’abrogation de la réforme des retraites, dont le parti ne fait plus une priorité dans l’immédiat.

« L’engagement » de revenir sur la réforme Macron a été « réaffirmé de manière assez nette », mais après ce report de l’âge légal de départ à 64 ans, « faire machine arrière, c’est long, ça peut être coûteux et inquiétant pour les partenaires ou les investisseurs », affirme-t-il. « Les comptes publics sont un paquebot assez lourd à manœuvrer, donc ça ne fait pas partie des choses immédiates à faire », justifie Jérôme Sainte-Marie.

 

#direct #élections #législatives2024 #visé #par #une #nouvelle #enquête #préliminaire #pour #détournement #fonds #publics #Eric #Ciotti #dénonce #une #manipulation #politique #évidente

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut