Dyson est en difficultés : un tiers de ses employés anglais sur le départ

Accueil » 01 Net » Dyson est en difficultés : un tiers de ses employés anglais sur le départ
Partager

Le géant de l’électroménager anglais vient d’annoncer une vague de licenciements massive sur ses terres. La faute à une concurrence asiatique qui ne tarde plus à lancer des produits concurrents à ceux de Dyson.

En 2019, le groupe Dyson abandonnait un projet de voitures électriques, sur lequel ses équipes avaient travaillé pendant deux ans, avec une enveloppe de 500 millions de livres investies. Un échec cuisant pour l’une des entreprises britanniques les plus victorieuses et innovantes, qui l’avait conduit à se concentrer à nouveau sur son savoir-faire côté électroménager, en s’ouvrant cette fois-ci à de nouveaux types de sèche-cheveux, des purificateurs d’air et des ventilateurs.

Malheureusement, pour « être prêt pour l’avenir », Dyson vient de licencier 1 000 de ses salariés, sur les 3 500 qui composent ses équipes installées au Royaume-Uni. Près d’un tiers de la masse salariale du groupe a appris son départ mardi, avec à la clé pour Dyson une réduction des coûts très franche et soudaine, qui doit lui permettre de résister à la concurrence asiatique, qui n’en fini pas de lui prendre des parts de marché.

L’avenir de Dyson doit pourtant passer par de la recherche et développement, comme l’indiquait sa feuille de route en 2020. Il y a quatre ans, le groupe expliquait que pour les cinq prochaines années, 2,75 milliards de livres allaient partir dans le développement de logiciel, de robotique, d’intelligence artificielle et de batteries. Depuis, la marque avait surtout fait parler d’elle en présentant un casque audio avec un masque purificateur d’air.

« Marchés concurrentiels et féroces »

Ce qui gêne Dyson, c’est donc cette concurrence asiatique qui est de plus en plus présente. Mais derrière sa présence, c’est sa capacité à lancer des produits proches de ceux de Dyson, en un temps record, et à un prix forcément moins élevé. Hanno Kirner, le directeur général de Dyson, s’exprimait sur la situation et se justifiait des licenciements : « Dyson évolue sur des marchés mondiaux de plus en plus concurrentiels et féroces, où le rythme de l’innovation et du changement ne fait que s’accélérer ».

Il ajoutait : « nous savons que nous devons toujours faire preuve d’esprit d’entreprise et d’agilité ». Cette même agilité avait d’ailleurs poussé le fondateur de Dyson, James Dyson, a prendre l’initiative de délocaliser le siège social du groupe à Singapour, en 2019. En revanche, la situation reste « toujours incroyablement douloureuse » que de passer par des licenciements, mais qui aurait été nécessaire « pour nous assurer que nous sommes prêts pour l’avenir ». Dans le monde désormais, 13 000 personnes travaillent pour le compte de la marque née en 1991.

Découvrir les aspirateurs Dyson

🔴 Pour ne manquer aucune actualité de 01net, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.

#Dyson #est #difficultés #tiers #ses #employés #anglais #sur #départ

Source link

Home

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut