Les créances du secteur bancaire sur l’Etat s’élèvent à 20 milliards de dinars

Accueil » Webdo » Les créances du secteur bancaire sur l’Etat s’élèvent à 20 milliards de dinars
Partager
print

L’agence de notation financière internationale Fitch Ratings estime que « les bénéfices élevés des banques tunisiennes enregistrés durant le 1e semestre 2023, dissimulent des risques croissants de liquidité et de solvabilité ».

Selon une analyse publiée lundi 6 novembre par Fitch Ratings, le retard pris dans la conclusion d’un accord avec le Fonds Monétaire International (FMI) pousse « le gouvernement à être de plus en plus dépendant des banques pour subvenir à ses importants besoins de financement ».

Fitch Ratings souligne que « cela pourrait affaiblir la liquidité de ces dernières et accroître davantage les risques de solvabilité, d’autant que l’accord avec le FMI conditionne encore l’essentiel du plan de financement extérieur de la Tunisie à l’horizon 2024 ».

D’après la même source, « le rendement annualisé moyen des capitaux propres des dix plus grandes banques tunisiennes a enregistré une hausse de 13,6% au cours du premier semestre de 2023.

Cette hausse s’explique par l’augmentation des revenus nets d’intérêt qui ont augmenté de 16% en glissement annuel dans la mesure où les banques ont bénéficié de marges positives dans un contexte de hausse des taux d’intérêt ».

L’amélioration de ces performances est éclipsée par la forte exposition des banques « aux obligations souveraines très faibles » et « conditions d’exploitation incertaines », avertit Fitch Ratings, rappelant qu’elle a déclassé la note souveraine de la Tunisie à  » CCC-  » en juin 2023.

Et d’ajouter que les créances du secteur bancaire sur l’Etat s’élevaient à 20 milliards de dinars, à fin mai 2023, soit 12% du PIB.

Selon les estimations de Fitch, les besoins de financement public devraient représenter environ 17% du PIB en 2024, soit environ 7,7 milliards de dollars, ce qui est « élevé ».

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut